Contexte et Enjeux

 

La digitalisation de l’économie développe le capital immatériel de toutes les entreprises (digitales incluses). Des composants nouveaux et variés doivent désormais être considérés en complément des éléments plus traditionnels tels que brevets, marques, pertinence de l’organisation, politique RSE, capital humain, capital clients. L’identification de ces nouveaux éléments du capital immatériel, sans omettre la prise en compte des risques associés, devrait favoriser la mise en œuvre d’indicateurs de pilotage adaptés afin de développer ce capital, ou a minima de le maintenir. En outre, au-delà de l’émergence de ces nouveaux composants immatériels, la digitalisation peut avoir une incidence sur les actifs existants (réduction de la durée de vie économique, par exemple) et futurs (pérennité du brevet comme garantie de la propriété, par exemple).

Contexte et Enjeux

 

La digitalisation de l’économie développe le capital immatériel de toutes les entreprises (digitales incluses). Des composants nouveaux et variés doivent désormais être considérés en complément des éléments plus traditionnels tels que brevets, marques, pertinence de l’organisation, politique RSE, capital humain, capital clients. L’identification de ces nouveaux éléments du capital immatériel, sans omettre la prise en compte des risques associés, devrait favoriser la mise en œuvre d’indicateurs de pilotage adaptés afin de développer ce capital, ou a minima de le maintenir. En outre, au-delà de l’émergence de ces nouveaux composants immatériels, la digitalisation peut avoir une incidence sur les actifs existants (réduction de la durée de vie économique, par exemple) et futurs (pérennité du brevet comme garantie de la propriété, par exemple).

Menu

DIP 18 – Identifier et piloter les nouveaux actifs immatériels

Contexte et Enjeux

 

La digitalisation de l’économie développe le capital immatériel de toutes les entreprises (digitales incluses). Des composants nouveaux et variés doivent désormais être considérés en complément des éléments plus traditionnels tels que brevets, marques, pertinence de l’organisation, politique RSE, capital humain, capital clients. L’identification de ces nouveaux éléments du capital immatériel, sans omettre la prise en compte des risques associés, devrait favoriser la mise en œuvre d’indicateurs de pilotage adaptés afin de développer ce capital, ou a minima de le maintenir. En outre, au-delà de l’émergence de ces nouveaux composants immatériels, la digitalisation peut avoir une incidence sur les actifs existants (réduction de la durée de vie économique, par exemple) et futurs (pérennité du brevet comme garantie de la propriété, par exemple).

Pour lire la totalité du DIP, ajoutez l'article dans votre panier pour procéder à l'achat

4,00Ajouter au panier

Partagez sur les réseaux sociaux !
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn
.